Au Japon, et nul ailleurs (2)

1 – Parking

On sait que le Japon est petit, (378 000 km²) mais ce qui est extraordinaire, c’est l’aménagement du territoire! Ici on trouvera chaque mètre carré proprement utilisé. Les stations et magasin sous sol. Des fois j’oublie que je suis underground tellement que c’est grand et super bien aménager. Il y a des ruelle, des restaurants, boutiques que parfois j’oublie que je suis sous terre. CaptureEn ce qui concerne sur terre, le parking est quelque chose d’unique! Comme on peut le voir sur cette photo, un parking pour 5 voitures est devenu un parking pour 15 voitures dans le même espace ! Ceci est un simple parking qu’on peut trouver un peu partout. En général nous trouvons ce genre de parking dans une zone d’habitat. Dans un grand arc, je me demandé, même s’il y avait 5 voie pour les automobiles, je me disais mais ou peuvent t’ils parker. J’en voyais pas de voiture garer dans la rue. Et puis, par un peu de coïncidence. J’ai découverte la plateforme ou une voiture allé sortir. L’automatisation et le processus est captivant. Voici un exemple plus concret vidéo de comment récupérer/stationner au Japon.

2- Smoking area

“Fumer tue”. Le refrain que grand et petit connaissent par cœur. Mais ce que nous oublions c’est que cela ne tue pas qu’à titre individuelle mais également les personnes à notre proximité. Ce qui est bien ici, ou que nous allons, il y a des espaces pour fumeur. Comme sa, les autres ne seront pas affectés. Par exemple, ceci est un espace fumeur dans une station de train.

Capture

Il y en a partout, dans des espaces public en plein air, ou un endroit il y a espace fumeur de même pour les restaurants, hôtels…

3- Amour de leur langues

Chaque peuple est fière de sa langue. Mais les japonais, c’est une autre story. Déjà dans tout le pays, tout est en Japonais. Chez nous, en général il y a un peu de français, anglais ou même espagnol. Ici nada. Je pensais que l’anglais été une langue international et largement utilisé au Japon. Sauf que surprise ! Non non. Pour que tu demande à quelqu’un en anglais c’est soit en te répond au Japonais, ou on s’incline légèrement pour s’excuser. Rare sont ceux qui parlent anglais. Je ne vis qu’avec mon google translation et GPS. Mais avant d’avoir data dans ton téléphone, bonjours bonsoir les challenges.

Le Japonais possede trois alphabets. Oui oui, trois alphabets. Un alphabet qu’on appelle hiragana, mot à la base japonais ; le katakana pour les mots dont leur origines n’est pas Japonais. Par exemple, pour les noms des étrangers, les pays, les mots tel que computer, cafe seront écrits au katakana. syllabaireEt enfin les Kanji. Les fameux symboles qui s’utilisent pour faire des abréviations mais s’utilisent également comme son. Comme on peut voir dans cette image, le kanji suivi de la prononciation en hiragana puis en romanji (l’alphabet auquel nous somme familier avec et comment  le mot se prononce).languejap-01

Mais ce qui faut retenir, c’est certes le japonais c’est dure, et partout c’est que japonais mais le gouvernement fait beaucoup d’effort pour introduire la langue anglaise des le plus jeune age (je pense qu’ils se préparent également pour JO 2020). Mais ils a beaucoup de programme pour les gaijins (les étrangers) afin d’apprendre le japonais. Des programmes gratuits par des bénévoles aux cours privés. Je parle pas des cours de langues que beaucoup font, venir au Japon, apprendre le japonais et passer le JLPT (test de connaissance en japonais) et puis chercher un emploi. Je pense que le minimum c’est un JLPT n3. (les niveaux sont de JLPT n5 , débutant à JLPT n1 niveau native). C’est un test qui requière la grammaire, écoute, écriture et bien sur des kanji !

4- Road for blind people

Ce que j’adoore chez les Japonais, c’est leur sens de “carrying“. On compte un peu prés 350.000 japonais aveugles soit moins de 1% de la population. Mais ceci n’est pas une raison pour que le gouvernement ne se préoccupe pas d’eux !
20120323_1073Cette image a été prise à Tokyo. Dans chaque ruelle, on peut remarque une sorte de ligne jaune, dans la texture est différente du reste. Je m’explique. Lorsqu’on marche, on sent que c’est blizzard et surtout même dans l’image ci-dessus, on remarque qu’un certain moment c’est des ligne et parfois c’est une sorte de pointillé. Les lignes, c’est pour marcher et les pointiller c’est pour s’arrêter. Je vois souvent ceci devant les station de vus, train …1048830019_1a819cf066_b

Faut pas croire que c’est juste dans les grandes villes, je suis partie dans un country side. Et même chose! Rue avec une voie pour les aveugles. De plus, il y a aussi dans les feux rouges, un bruit (gazouillement d’oiseaux) lorsque sa devient vert pour le passage piétons. Pour les personnes avec une déficience visuelle pour qu’ils puissent traverser.
Ce petit bruit, moi sa me réveille de mes pensées. Vous savez lorsqu’on attend dans le passage piéton pour traverser, on se perd dans nos pensée que heureusement un gazouillement d’oiseaux nous fait réveiller afin de traverser. Une fois dans une station de métro, j’ai vu une personne malvoyante, qui marchait toute seule, attendre le métro, montait puis descendre dans sa station, toute seule sans qu’aucune personne ne puissent l’aider. Le fait de voir leur indépendance sa fait plaisir au cœur. Sa me rend triste pour mon pays ou quand tu es un malvoyant, c’est un vrai handicap pour la personne elle même et son environnement.

5- healthy food

Capture

Combien de japonais(e)s gros ou un peu obèse j’en es vu depuis mon arrivé?

 

Oui oui, tellement que j’en es vu que je peux tous les compter sur les doigts d’une main. A croire que par défaut ils ont tous une belle taille, et les rondeurs ne fait pas partie de leur vie. Mon premier séjour à Kobe, j’avais vu une jeune femme avec de beau cheveux soigné et des angles bien manucurés avec deux enfants, un dans la poussette et l’autre qui ne doit pas dépassé les 3 ans. Sa taille tellement mince et elle jouait avec son téléphone que je me disait sa doit être une baby sitting. Alors que noon non, c’était belle est bien leur mère. Juste pas le stéréotype d’une nouvelle maman, avec des kg de plus gagné pendant ou post grossesses ou négligées. C’est pas une critique. Ce que les femmes vivent et souffrent est vraiment unique et elles sont amazing parce qu’elles donnent naissances à des petits bout de choux et mettent la vie de leur progénitures avant la sienne.C’est juste que je pensais que c’était un standard mais apparemment au Japon non. Quel est leur secret?

Le sport fait partie de leur daily life. Que vous soyez une personne agée, un parent avec des enfants, un employé d’une société (ou meme le CEO), un enfant, personne ne fait l’exception de se rendre à sa destination…par vélo!

combi.JPG

Et puis logiquement, si tu bouge, tu brûle, et si tu brûle… et bah tu te muscle et ne grossit pas ^^
De plus, la nourriture japonaise, est très healthy. Qui dit la cuisine japonaise, automatiquement sa me fait penser à “j’adooore les suchies” (dedicase à Gad El Maleh). Japon aussi synonyme de raw fish ( poisson cru). Oui oui, les sushis sont un parmi tant d’exemple, ou on mange du poisson cru (dont beaucoup de vitamines et peu de matière grasses !). Je sais pas si c’est q’une impression mais même lorsque tu va au Macdo la quantité est plus minime ! Je pensais que c’était un standard mais apparemment non, Macdo s’adapte en fonction des cultures. Un hamburger soit disons XL n’est pour moi qu’une bouchée de pain.

Mais bon… Et ouiii depuis mon séjour au Japon, j’ai perdu deux tailles au niveau de mes pantalons… Affaire à suivre!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Culture Choc : Maroc vs Japon

On m’avait bien préparé psychiquement  que le Japon était trèès très différents du Maroc, que sa soit historiquement, culturellement, fashion, gastronomiquement et j’en passe. Je pensais être armé pour faire face a ce changement… Mais apparemment non :

1- Au Japon, aider est un must 

(Une petite anecdote qui m’est arrivé… mon premier choc culturel)

J’étais dans Shinjuku et je devais me rendre à Shibuya

capture

Certains vont croire que je vais parlé due la complexité du système de train à Tokyo, que je m’étais perdu vu le nombre de correspondance. Figurez vous que c’est même pas ceci ! J’étais arrivé à destination, sauf que, je savais pas comment sortir (je dois écrire un article sur les station de train au Japon car c’est plus grand et complexe qu’un aéroport). Oui c’est sa, j’étais dans la bonne station, je savais pas ou ni comment sortir. J’ai commencer à suivre la rencarde d’exit, après 15 min je me retrouve à la case de départ. Je me suis dit, j’ai du rater quelque chose et je recommence. Et encore case de départ. Je vous laisse imaginer le sentiment d’être tout seul dans un monde nouveau de étranger, ou tout est écrit dans une langue différente, et comme c’est la première semaine pas de 3G !J’avais juste envie de pleurer mais pleurer ne résolu pas le problème alors j’ai prie mon courage à deux main et autant qu’une vrai marocaine, faut demander ! Je demande par ou sortir pour aller à Hachiko (sculpture du chien super connu ; je vous recommande de voir le film).Cette sculpture est devant l’entrée de station Shibuya que je connais. La première personne ne comprend pas, s’arrête et appel une deuxième personne.Cette personne aussi s’arrête et appel une autre personne…Moi je regardais un petit groupe de personne se formait devant moi. Sa me rendais mal à l’aise toute ces personnes en face de moi. Apres 6 personne , enfin UNE personne parlait anglais et m’a indiqué par ou passer pour arriver à Hachiko. J’avais mal vécu cette expérience. Je comprenais pas pourquoi ils sont resté la alors qu’ils ne comprenait pas l’anglais. Dans ma tete c’était okay dégager dégager.  Au Maroc, quand on demande son trajet et que cette personne ne sait pas, elle s’excuse et on demande à quelqu’un d’autre. Quand j’ai fait part de ma mésaventure. On m’a expliquer qu’au Japon, si tu demande l’aide à quelque, cette personne ne dois pas partir jusqu’à ce que ton problème soit résolu. Que c’est leur mission! Sa ma choqué et ému en même temps ! Rappelons que cette une station ou tout le monde court, le soir, que ces gens qui sont resté ont du rater leur train. C’est just waow !

2- Pas de pourboire !
capture

Le proverbe qui dit “le client est roi“, je ne l’avais jamais préssenti avant jusqu’à ce que j’arrive au Japon. Ou tu va, on t’acceuil avec un sourire,  t’accompagne dans ta table et on t’apporte un verre d’eau avec glaçon. Il y a pas de serveur qui reste debout à te stresser ou que tu dois appeler pendant une heure pour que tu attire son attention… Ici des que tu a fait ton choix, tu clique sur une petite sonnerie et il vient illico. Un service parfait ! et autant que marocain, pour un bon service, on laisse un petit pourboire. Sauf qu’ici, donner un pourboire est considéré comme une insulte. On m’a dit pourquoi un pourboire? C’est le job ! Et  ce qui est encore plus extraordinaire ici, c’est que personne ne plait, tout le monde travaille avec le sourire. Personne ne se plaint ou dit, “khlass, on me surcharge pour 2 francs”. Quelque soit leur salaire et position, tout le monde bosse sérieusement, et sourire ! Sa m’étonne pas vu ou ils sont arrivé aujourd’hui (parmi les 3 puissance mondial) et dire que moins de 60ans, le Japon était en ruine, endetté  et ne possédé rien.

3- Bow : Signe de respect !

Ou tu vas, les gens se rabaissent. Au début tu a envie de leur dire, enfin voyons pas la peine, non non. Alors qu’en faite c’est pour différente raisons.

Par exemple, nous au Maroc, lorsqu’on rencontre une nouvelle personne que sa soit professionnellement ou amicalement, en général, on serre la main. Ici au Japon, ils sont pas c très contact physique mais plutôt bowing.                                                                                         Comme on peut voir dans cette photo ci dessous, il existe différents manières ou angle plutôt to bow :

Capture.JPG

  •  A 15 degrés, en général c’est pour les salutations. (Semi formelle).
  • A 30 degrés, c’est plutôt pour montrer le respect à ton supérieur. Cadre travail par exemple (Formel).
  • A 45 degré, c’est pour s’excuser et plus de respect (très formelle).

 

Faut rappeler, au restaurant, rencontre, lieu public, bonjour/revoir tout le monde bow ! C’est un signe de respect et de confiance. C’est impressionnant ! Mais c’est aussi impoli de pas le retourner ou de mal s’incliner !

4- Propreté !

Le Japon est super méga propre et c’est pas moi qui va vous l’apprendre.

capture

Cependant ce qui est encore plus extraordinaire, c’est qu’il n’y a pas de poubelle public ! Comment est-ce possible ? Me suis-je demandé. Lors de ma première semaine à Tokyo, j’avais acheté je ne sais plus quoi et une fois consommé, je voulais jeter le paquet. En marchant avec mes amis, je ne faisais que le guet des poubelles ! Je les chercher du regard. Je m’attendais à trouver des poubelles de recyclage, genre pour le plastic c’est celle-ci, pour papier/cartons cella… Enfin bref. Sauf que …Rien du tout. Un certain moment je demande ou je peux trouver une poubelle, rappelons que je tiens toujours dans la main mon sachet plastique. Et puis on me dit, ah non non au Japon, il n’y a pas de poubelles publiques, quand on veut jeter quelque chose, on garde le déchet et on le met dans son sac et une fois à la maison, on jette à la poubelle. Fallait voir ma tête ! Et puis j’ai pensé à chez moi, au Maroc, ou à chaque mètre il y a une poubelle et pourtant la rue est plus ou moins sale et on se dit “oooh il n’y a pas assez de poubelles et c’est pas pratique d’aller jusqu’à là-bas pour jeter à la poubelle plus tout le monde jette par terre pourquoi pas moi blablabla”. Il sera temps de nous remettre en cause au lieu de blâmer la société !

5- Sens de conduite

Au Maroc on est des droitiers. Donc par défaut le sens de la circulation est à droite ! (Je plaisante. Je sais que ça n’a rien à avoir). Le Japon fait parmi des rares pays ou la conduite est à gauche (donc le volant à droite).

Japan vs MarocCapture

J’avoue n’être toujours pas habitué surtout lorsque je conduis mon vélo, en pédalant je vois toujours les voitures arrivées en face et non pas dans le même sens que mois. A ce rythme le jour où je m’y habituerai il sera temps de rentrer au Maroc et même scénario se produira.                                                                                                                                                                En parlant des routes, je voudrais savoir ce que vous pensez de cette photo :

téléchargement

Non non ce n’est pas une autoroute à cinq voies. C’est un boulevard à Osaka (même pas le plus grand !) je vous laisse imaginer comment sont leurs autoroutes !
Un petit clin d’œil à tout ceux et celle qui restent pendant des heures dans les embouteillages mainichi (tout les jours en japonais) ^^

Tips : Qu’emmener avec soi ?

La question la plus stressante qui soit lorsqu’on veut souhaiter voyager ! Je prends quoi avec moi. S’il n’y avait pas le problème de kg d’avion, j’aurai pas ce souci et je serai pas aussi sélectif ! Mais malheureusement emmener 30kg dans la “planète du Japon” c’est pas évident. On sait pas ce qu’il y a là-bas mais surtout ce qu’il n’y a pas !

 Le conseil numéro 1:

Je vous dirai, n’apportez pas d’électronique. Rappelons qu’au Maroc, on a 220V et qu’au Japon c’est du 110V. C’est à dire que les machines ne fonctionneront pas ou très faiblement. A part bien sûr pour les PC et les téléphones et d’autres machines électriques qui ont des possibilités d’adaptation (110/220 V). Alors pour ceux ou celles qui veulent apporter le mini séchoir, lisseur ou la tondeuse / épilateur mieux vaut que vous laissiez tomber. Le prix que vous coûtera d’acheter un nouveau adaptateur et encore si sa marche correctement, l’espace que sa aura prix dans la valise. En fin de compte, mieux vaut l’acheter carrément d’ici.

Conseil numéro 2 : 

Apportez votre brosse a dent/dentifrice. Les  brosses a dents, disant sont un peu differentes, pas assez grande comme nous on a l’habitude d’avoir au Maroc mais bon.

capture

Conseil numéro 3 : 

Si vous venez pour vivre ici pour une assez longue période et que vous envisagez de cuisiner, conseil : apportez les épices. Il y a rien de mieux que nos épices, je dirai pas qu’ils ont a pas ici, en général vous trouverez dans des Halal shop, et la plupart du temps sa vient du Pakistan, Inde… Donc si vous aimez le gout pure des épices et les odeurs, apportez en et apportez pour moi aussi.

Conseil numéro 4:

Préférer le Dollar à l’Euro !C’est plus facile d’échanger le dollar et beaucoup plus de facilités. Il y a des bureau d’échange bien sure qui acceptent les deux devises mais questions de disponibilités et d’abondance, préférez le dollar.

Conseil numéro 5:

Chaussure confortable ! Au Japon, sa marche et marche ! C’est une grande différence avec notre pays ou on n’a pas vraiment l’habitude de marcher énormément (vive les voitures, taxi et j’en passe). Ici c’est marcher pour aller à la station X, faire un échange dans la station Y pour arriver à la station Z puis marcher jusqu’à destination.
Donc pour sortir, visiter, il y a pas mieux que d’être dans un confort absolu (et encore courbature garantie pour les sportif comme moi)!
Surtout privilégié des chaussures certes confortable mais aussi facile a enlever et a reporter. Je m’explique. Au Japon, à l’entrée de nombreux restaurant, temple ou château et même de certain magasin on vous demande d’enlever vos chaussures et soi rester mode
chaussettes ou on vous propose des pantoufles.
La rumeur d’enlevé les chaussures à l’entrée de la maison au Japon est vrai mais aussi applicable dans les cliniques… Il sera malpoli de rentrer avec ces chaussures si vous êtes invité chez quelqu’un.  capture

Conseil numéro 6:

Avant de venir, télécharger un dictionnaire qui marchent offline ou acheter un afin de traduire du Japonais/à la langue que vous souhaitez et vice versa. Ne croyez pas que tout japonais parle anglais mais au contraire ou que les affiches, nom de restaurants sont tous écrits avec notre alphabets : je vous laisse le soin de découvrir les alphabets Katakana (alphabet pour les mots importer des langues étrangers. Nos nom par exemple on l’écrit avec l’alphabet de Katakana) et le Hiragana (alphabet pour les mots japonais ) et le Kanji (symboles importés du chinois) ! Very confusing I know!
Voici un exemple de cerisier en fleurs qui se prononce en japonais Sakura écrit en Katakana, Hiragana et Kanji :

capture

Conseil numéro 7:

Si vous êtes un touriste, vérifier la météo avant de venir des régions concernés. Les vêtements à prévoir pour Hokkaido ne seront pas les même pour Okinawa ou pour Tokyo. La température peut être très basse, chaude et même humide!

captureSi vous aller vivre la, prévoir un peu de tout avant de venir ici et en acheter !
Surtout ne remplissait pas beaucoup surtout nous les ladies, on a un don de prendre des vêtements et se dire sa s’est pour si je vais la, si je fais si. Minimiiiser au maximum afin de pouvoir rapporter avec soi ( ici TVA n’est que de 8% ^^).

Conseil numéro 8:

Non seulement les prises au Japon délivrent une tension de 110 V mais en plus leur forme est différente. De type A ! (comme en US, Canada)capture

On en trouve pas au Maroc. Pas de soucis, une fois ici, sa sera la première chose à acheter afin de charger son portable/pc. Certains hôtels vous le fournissent si vous le demander. Mais vous pouvez aller dans le 100 yen shop (magasin ou tous les items sont à 10.8dh !)

 

Faites un stock de nourriture, de viande rouge surtout. Je rêve de dinde et de viande hachée. J’en trouve pas, dans les supermarché il y a du halal poulet, viande plus rare mais pas dinde, saucisse. Si vous êtes en tourisme sa va pas vous manqué au contraire, venez savourez la cuisine nippone.
Si vous êtes touriste, essayé d’apportez la valise la plus légère qui soit afin d’apportez avec vous le maximum ^^

J+1 au Pays du Soleil Levant

My first day in Tokyo and impression about Nippon culture ^^

Taratatatataa je suis au Japon, qui l’aurait cru !! (Pas moi en tout cas)

Après un 3h de vol Casablanca-Paris et deux heures d’escale à Charles de Gaulle, 11h de vol de Paris-Tokyo me voici enfin !

Première impression, il faiit jour, premier choc le décalage horaire ! (Plus 8h)

Dès qu’on arrive à la douane dans Narita aéroport, on nous fait sur place la carte de séjour, je n’en croyais pas mes yeux ! il suffisait juste te faire des empreintes, remettre le passeport et hop ! Y a pas de complication, des aller retours, de la paperasse.. Non noon easy =D

Faut aussi dire que moi je viens dans un cadre scolaire (je serai la pendant 2 ans dans le cadre de mon master). Deuxième surprise, les fameuses toilettes japonaises ! (Pas très glamour comme sujet de discussion mais c vraiment spéciale). Alors les toilettes japonaises c’est quoi? Des toilettes certes normales MAIS avec « des options », genre option music, pour pas que les autres entendent des bruits qui peuvent être désagréables, lavage intégral enfin bref vous avez une idée. Et une fois qu’on arrive à l’aéroport, les bagages nous attendent already, c’est pas nous qui attendons les bagages noo noo à peine on passe la douane qu’ils y sont déjà!

La propreté, ponctualité c’est synonyme de japonais donc n’en parlons pas. Durant tout le trajet de Narita à Tokyo, la verdure était à son rendez-vous. On ne peut que rester ébahi devant sa fenêtre. Personne ne double, pas de klaxon, et surtout, ils conduisent à droite (sa fait un peu bizarre mais bon c’est le système anglo-saxonne !). Continue reading “J+1 au Pays du Soleil Levant”

Morocco to Jaapan !

An opportunity to go to live in Japan for two years? Should I take it or not? Excited but nervous as well ^^

Aout, toujours indécise… allER au Japon ou pas… Je rappel… j’ai été accepté dans un Master auquel j’avais postulé juste comme ça, sans vraiment y croire que je serai retenu.
Ma meilleure copine était venu de France me rendre visite et c’était mode sac à dos le tour du Maroc (on est allé de Tanger à Agadir en passant par Tétouan, Chefchaouen, Fès, Rabat, Casa, Marrakech, Essaouira).

13782008_10157401877635647_4508835863404100349_n

Deux nanas en mode sac à dos et voyage, ceci ne plaisait pas tellement à mes parents, ne faisait pas parti des “traditions” mais bon, ils ont quand même accepté après plusieurs promesses et condition règle numéro 1 : dormir dans des endroits sécurisés, dans des hôtels hors des questions que ça soit des résidences ou je sais pas quoi. (On voulait se la joué mode routard, aventurière mais bon).
Quelle pipelette je suis, j’oublie le sujet principal, so ma mère n’arrêter pas de m’appeler pour mettre fin à mon tour du Maroc et de décider surtout si je devais aller au Japon ou pas. Car j’avais un billet d’avion pour le 03 septembre et que si c’était à annuler sa devait faire le plut tôt possible ou surtout boucler la valise !
Mi-aout, allé ou pas y aller. J’étais indécise et mon entourage l’était encore plus. Les avis divergeaient les uns des autres. Entre ceux qui me conseillé de me lancer dans un plan professionnel, de commencer à bosser dans une bonne entreprise afin d’avoir de l’expérience, de commencer à fonder une famille et ceux qui, de l’autre coté, me disait que  j’avais toute la vie devant moi pour bosser, que des opportunités ne venaient qu’une fois dans la vie et que si je ne sauté pas dessus, je passerai le restant de mes jours a regretté. Je vous laisse deviné les propos de la famille et de mes amis. Mais ce qui m’a vraiment poussé, c’est ma tante qui m’a dit, Pourquoi tu ne vas pas y aller et voir comment c’est ? Si tu kiffe tant mieux, si tu n’aimes pas, rentre ! Papa était aussi de cet avis, après tout ça sera de l’aventure et découvrir le Japon! Certains d’entre vous qui me lisent, vont me juger et me traiter d’indécise et comment je n’ai pas pas sauté sur cette opportunité les yeux fermés ! Honnêtement, j’avais peur ! Peur de laissé derrière moi ma famille et mon entourage et d’être toute seule là-bas. Un pays loin a des milliers de km (la plus courte distance est de 1,660km). Je n’aurai donc pas le luxe de venir quand bon me semblerai ou que je ne trouverai des bons deals comme le font mes amis d’Europe. J’avais aussi peur que les études là-bas soit dure et que je n’arrive pas à suivre le rythme ! J’ai un cousin éloigné qui étudiait dans une école américaine qui est parti ensuite en Malaisie et qu’au bout de 6 mois il est rentré il n’a pas pu suivre le rythme. Je ne voulais pas à avoir « honte », de décevoir mon entourage. J’ai assemblé mon courage à deux main et je me suis dit, let’s do it !

     Et puis autant qu’une pure marocaine, avoir le don de tout faire à la dernière minute, c’est courir partout, vouloir acheter sa et sa. Faire des listes et j’en passe. Deux semaines super speed, acheter lkhlii3 et des petits sablés, zite baldia (le sac des marocains est rempli que de bouffe ! Comme si à l’étranger il n’y en avait pas. Ma tante va chaque année au Omra et chaque année, elle nous raconte des anecdotes qui se sont passé là-bas, genre des marocains qui sont parti avec elles et qui ont emmener des oignions pour faire du Tagine ! In case certain se disait wili wili elle a emmené sa avec elle, comme quoi il y a des gens pires que moi=D

   Puis une documentations rapide sur le Japon, comment dire merci « Arigato Gozaimase » ありがとうございます, bonjour «Ohayo » おはよう。

Si vous êtes intéressé par les conseils qu’emmener avec soi au Japon, checker ce lien.

Avec Air France, on est parti de Casablanca à Paris puis escale de deux heures puis Paris Tokyo (11h !) Oui oui 11h, on dort, on parle, on regarde des film, on mange, on marche… Et on n’est toujours pas arrivé !

Mais c’était sympathique après tout, manger un ice cream pendant que c’est la nuit et qu’on est au-dessus de la Russie, c’est quelque chose d’unique.

Capture

  Arrivé à Narita Airport le matin vers 8h alors que j’ai quitté Casablanca le matin. Le premier sentiment qu’on a, quand on a dépassé la douane, récupérer son bagage est tout, et qu’on marche dans la rue c’est : est-ce que j’ai voyagé ? C’est un drôle de sentiment, je n’avais pas le sentiment de voyager, c’est comme si je venais de quitter le Maroc (à cause du décalage horaire). Pour arranger mon sommeil, on en parle pas. Il m’a fallu plus d’une semaine pour y arrivé. Dormir et se réveiller au milieu de la nuit et qu’on a 0% envi de se recouché. Le décalage horaire ! +9h du Maroc ! Le jour et la nuit quoi !

Next article : la première journée à Tokyo !