J+1 au Pays du Soleil Levant

My first day in Tokyo and impression about Nippon culture ^^

Taratatatataa je suis au Japon, qui l’aurait cru !! (Pas moi en tout cas)

Après un 3h de vol Casablanca-Paris et deux heures d’escale à Charles de Gaulle, 11h de vol de Paris-Tokyo me voici enfin !

Première impression, il faiit jour, premier choc le décalage horaire ! (Plus 8h)

Dès qu’on arrive à la douane dans Narita aéroport, on nous fait sur place la carte de séjour, je n’en croyais pas mes yeux ! il suffisait juste te faire des empreintes, remettre le passeport et hop ! Y a pas de complication, des aller retours, de la paperasse.. Non noon easy =D

Faut aussi dire que moi je viens dans un cadre scolaire (je serai la pendant 2 ans dans le cadre de mon master). Deuxième surprise, les fameuses toilettes japonaises ! (Pas très glamour comme sujet de discussion mais c vraiment spéciale). Alors les toilettes japonaises c’est quoi? Des toilettes certes normales MAIS avec « des options », genre option music, pour pas que les autres entendent des bruits qui peuvent être désagréables, lavage intégral enfin bref vous avez une idée. Et une fois qu’on arrive à l’aéroport, les bagages nous attendent already, c’est pas nous qui attendons les bagages noo noo à peine on passe la douane qu’ils y sont déjà!

La propreté, ponctualité c’est synonyme de japonais donc n’en parlons pas. Durant tout le trajet de Narita à Tokyo, la verdure était à son rendez-vous. On ne peut que rester ébahi devant sa fenêtre. Personne ne double, pas de klaxon, et surtout, ils conduisent à droite (sa fait un peu bizarre mais bon c’est le système anglo-saxonne !). Continue reading “J+1 au Pays du Soleil Levant”

Morocco to Jaapan !

An opportunity to go to live in Japan for two years? Should I take it or not? Excited but nervous as well ^^

Aout, toujours indécise… allER au Japon ou pas… Je rappel… j’ai été accepté dans un Master auquel j’avais postulé juste comme ça, sans vraiment y croire que je serai retenu.
Ma meilleure copine était venu de France me rendre visite et c’était mode sac à dos le tour du Maroc (on est allé de Tanger à Agadir en passant par Tétouan, Chefchaouen, Fès, Rabat, Casa, Marrakech, Essaouira).

13782008_10157401877635647_4508835863404100349_n

Deux nanas en mode sac à dos et voyage, ceci ne plaisait pas tellement à mes parents, ne faisait pas parti des “traditions” mais bon, ils ont quand même accepté après plusieurs promesses et condition règle numéro 1 : dormir dans des endroits sécurisés, dans des hôtels hors des questions que ça soit des résidences ou je sais pas quoi. (On voulait se la joué mode routard, aventurière mais bon).
Quelle pipelette je suis, j’oublie le sujet principal, so ma mère n’arrêter pas de m’appeler pour mettre fin à mon tour du Maroc et de décider surtout si je devais aller au Japon ou pas. Car j’avais un billet d’avion pour le 03 septembre et que si c’était à annuler sa devait faire le plut tôt possible ou surtout boucler la valise !
Mi-aout, allé ou pas y aller. J’étais indécise et mon entourage l’était encore plus. Les avis divergeaient les uns des autres. Entre ceux qui me conseillé de me lancer dans un plan professionnel, de commencer à bosser dans une bonne entreprise afin d’avoir de l’expérience, de commencer à fonder une famille et ceux qui, de l’autre coté, me disait que  j’avais toute la vie devant moi pour bosser, que des opportunités ne venaient qu’une fois dans la vie et que si je ne sauté pas dessus, je passerai le restant de mes jours a regretté. Je vous laisse deviné les propos de la famille et de mes amis. Mais ce qui m’a vraiment poussé, c’est ma tante qui m’a dit, Pourquoi tu ne vas pas y aller et voir comment c’est ? Si tu kiffe tant mieux, si tu n’aimes pas, rentre ! Papa était aussi de cet avis, après tout ça sera de l’aventure et découvrir le Japon! Certains d’entre vous qui me lisent, vont me juger et me traiter d’indécise et comment je n’ai pas pas sauté sur cette opportunité les yeux fermés ! Honnêtement, j’avais peur ! Peur de laissé derrière moi ma famille et mon entourage et d’être toute seule là-bas. Un pays loin a des milliers de km (la plus courte distance est de 1,660km). Je n’aurai donc pas le luxe de venir quand bon me semblerai ou que je ne trouverai des bons deals comme le font mes amis d’Europe. J’avais aussi peur que les études là-bas soit dure et que je n’arrive pas à suivre le rythme ! J’ai un cousin éloigné qui étudiait dans une école américaine qui est parti ensuite en Malaisie et qu’au bout de 6 mois il est rentré il n’a pas pu suivre le rythme. Je ne voulais pas à avoir « honte », de décevoir mon entourage. J’ai assemblé mon courage à deux main et je me suis dit, let’s do it !

     Et puis autant qu’une pure marocaine, avoir le don de tout faire à la dernière minute, c’est courir partout, vouloir acheter sa et sa. Faire des listes et j’en passe. Deux semaines super speed, acheter lkhlii3 et des petits sablés, zite baldia (le sac des marocains est rempli que de bouffe ! Comme si à l’étranger il n’y en avait pas. Ma tante va chaque année au Omra et chaque année, elle nous raconte des anecdotes qui se sont passé là-bas, genre des marocains qui sont parti avec elles et qui ont emmener des oignions pour faire du Tagine ! In case certain se disait wili wili elle a emmené sa avec elle, comme quoi il y a des gens pires que moi=D

   Puis une documentations rapide sur le Japon, comment dire merci « Arigato Gozaimase » ありがとうございます, bonjour «Ohayo » おはよう。

Si vous êtes intéressé par les conseils qu’emmener avec soi au Japon, checker ce lien.

Avec Air France, on est parti de Casablanca à Paris puis escale de deux heures puis Paris Tokyo (11h !) Oui oui 11h, on dort, on parle, on regarde des film, on mange, on marche… Et on n’est toujours pas arrivé !

Mais c’était sympathique après tout, manger un ice cream pendant que c’est la nuit et qu’on est au-dessus de la Russie, c’est quelque chose d’unique.

Capture

  Arrivé à Narita Airport le matin vers 8h alors que j’ai quitté Casablanca le matin. Le premier sentiment qu’on a, quand on a dépassé la douane, récupérer son bagage est tout, et qu’on marche dans la rue c’est : est-ce que j’ai voyagé ? C’est un drôle de sentiment, je n’avais pas le sentiment de voyager, c’est comme si je venais de quitter le Maroc (à cause du décalage horaire). Pour arranger mon sommeil, on en parle pas. Il m’a fallu plus d’une semaine pour y arrivé. Dormir et se réveiller au milieu de la nuit et qu’on a 0% envi de se recouché. Le décalage horaire ! +9h du Maroc ! Le jour et la nuit quoi !

Next article : la première journée à Tokyo !